Reconnaissance du parcours 2010

Publié le par Morvan Oxygène

Reco100KmMorvan 30Les quelques images que nous vous montrons suite à la reconnaissance effectuée par nos coureurs et d'autres ont pour objectif de vous confirmer -si besoin était- la beauté des paysages morvandiaux, trop méconnus même si cette méconnaissance fait justement le charme de cette région de moyenne montagne.

 

Notre objectif lors de cette reco -outre l'idée fort importante de faire découvrir en images et en exclu le parcours sauvage et varié d'un point de vue paysager- était de prendre des marques cette fois-ci du point de vue de coureurs "avertis" voire "expérimentés", de se mettre dans des conditions presque de course et relever nos impressions de façon à améliorer encore notre service (répartition des points d'eau, partie décontractante etc. etc.) mais également de donner quelques conseils pour que chacun devienne le héros de sa propre épopée éduenne.

 

Vous le savez déjà, et on ne s’en est jamais caché, que les records chronométriques ne tombaient pas dans le Morvan. On vient ici dans une quête du dépassement de soi, toujours, mais dans une logique légèrement différente : on vient pour "le faire", inscrire la dixième édition du 100Km du Morvan sur sa carte de visite de coureur et en être très fier !

 

Alors globalement notre ressenti commun est le suivant : la première partie du parcours, une fois sorti de la capitale morvandelle, se caractérise par une longue MAIS REGULIERE montée qui se négocie très bien. Nous conseillons à chacun d'y "aller tranquille" et de ne pas se laisser submerger par cette impression de facilité.

 

Reco100KmMorvan 69Après le village (typique) des Buteaux, où un  ravito complet vous attend, la pente s'accentue un peu mais de façon très limitée car un km après, vous êtes au "col de la Gravelle" comme on l'appelle ici un peu crânement. A partir de là et jusqu'après le village du Puits, profitez-en pour admirer le paysage, très différent du versant opposé, moins boisé, avec des "trouées" qui vous permettront peut être de voir les volcans auvergnats, notamment le puy de Dome. Là encore, ne vous laissez pas trop emballer par la descente douce et régulière sillonnant entre les plus hautes buttes du Morvan, le Haut Folin et le Préneley sur votre gauche, le Touleur sur votre droite, et bientôt le Mont Beuvray que vous le verrez pour la première fois en montant la côte d'Anvers. Il vous fera oublier un peu le profil local car en rentrant sur la commune de Glux (plus haute commune bourguignonne), les profils sont un peu plus marqués… mais que c'est beau!!!

 

Après Glux (gros ravito et poste complet de secours) il y a une descente qui vous mènera au pied du Mont Beuvray.

 

De l'Echenault au musée, la pente est régulière et ça monte bien. Une fois au musée de Bibracte, vous aurez à emprunter une des voies morvandelles les plus célèbres. Célèbre car historiquement elle menait aux portes du Rebout, qui ont été reproduites et que vous franchirez, ces portes immenses qui ouvraient la ville de Bibracte. Plus que jamais vous serez sur les pas de Vercingétorix et de César !

Reco100KmMorvan 96

 

Célèbre aussi pour ses "queules", ces hêtres ployés aux formes si étranges.

Célèbre enfin car sportivement c'est là que Bernard Hinault est venu s'entrainer en 1980 avant de devenir champion du monde cycliste... tout cela pour vous amener en douceur à l'idée que sur 1 km 200 ça monte fort… fort... très fort... !

Reco100KmMorvan 93Si quelques costauds veulent s'y amuser et on imagine bien que certains le feront, nous conseillons à l'immense majorité de monter tranquillement en marchant : on a faits les essais comparant marche assez rapide (mais essoufflement limité) et petite course à pied (avec fort essoufflement) : moins de vingt secondes de différence en haut ! Inutile alors de vous préciser qu'il vaut mieux ménager sa monture ici.

 

Mais une fois sur la plate forme au milieu des chantiers de fouilles, la vue est magnifique et le site vous comblera d'autant qu'à côté du ravito, une surprise vous attend... qui fera de votre périple un autre moment inoubliable (gravé dans le marbre auraient dit les Romains !)

 

Bien retapés, c'est le retour en chemin inverse : ça va "dérouler" jusqu'à l'Echenault. Vous devrez être avant 13 heures à Glux impérativement… mais vous le serez tous, nous en sommes convaincus.

Ensuite du haut de la Gravelle (pente très régulière; celle descendue tout à l'heure) une très longue portion de descente douce entrecoupée de faux plats descendants vous emmènera au Chatelet, après être passés au stand de Fachin… ravito réputé pour ses crêpes et le folklore autour de ce groupe toujours dynamique de bénévoles.

 

Au Chatelet, ça remonte en alternance avec des plats jusqu'à Arleuf, là aussi un des beaux villages, très typique du coin. Une fois le ravito passé, les coureurs qui ont participé les autres années se souviendront avec douleur de la côte qu'ils grimpaient autrefois mais que vous allez désormais dévaler pendant presque 6 km. Pentue au départ sur 500 mètres elle devient très douce, presque aussi douce que l'image de Chateau Chinon sur sa butte que vous voyez en permanence et qui se rapproche à vue d'œil. Lors de la traversée de l'Yonne les coureurs du 75 Kil pourront se dire que l'arrivée n'est pas loin.  Les centbornards se diront eux "qu'il ne reste plus qu'une boucle de 25"... mais ce sera du gâteau car vous la connaissez déjà.

 

L'arrivée de chacun se fera autour du stade sur une piste, rassurez vous non pavée comme l'auraient aimée les Eduens et les Romains, mais sur une belle moquette bleue !

 

Ça y est, vous êtes le héros celtique, digne descendant de ceux qui ont foulé cette même contrée il y a 20 siècles !

 

Pour consulter l'album photo de la reco, cliquez ici

Pour consulter toutes les photos de la reco, rendez-vous sur le site de Morvan-Oxygène, le club organisateur des 100Km du Morvan.

 

CultureFormeOffre Culture Forme – 100Km du Morvan

 

Culture Forme vous rembourse une partie ou l’intégralité de votre inscription aux épreuves du 3 juillet (25, 50, 75 et 100Km). Pour découvrir cette offre spéciale cliquez sur le Logo de Culture Forme. CultureForme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article