100Kil du Morvan 2010 – Rétrospective

Publié le par Morvan Oxygène

 

Chers Amis,

 

Il y a 8 jours avait lieu la dixième édition des 100Km du Morvan. Pour l’occasion et avec l’aide de Jean-Marc BORDUS, nous avions concocté un nouveau circuit. Parcours doublement historique puisque il marquait un anniversaire symbolique de cette épreuve et menait les participants du 100 et du 75 Km vers les pentes du Mont Beuvray, cité du peuple gaulois des Eduens.

  

Plus que des mots, le nombre de « finishers » traduit la difficulté de ce tracé. Seuls 58 coureurs sur 105 inscrits auront terminé l’épreuve du 100Km. 41 participants sont arrivé à bout des 75Km.

12 participants sur le 50Km et 66 sur le 25Km ont également terminé leur épreuve.

 

 Une fois encore l’ambiance sur les routes du Morvan fut excellente. Différé à 16 heures, le départ des 25 et 50Km a remis un peu de vie et de mouvement sur le circuit, la fraîcheur des « sprinters » venant encourager les coureurs sur les longues distances.

 

 Vous trouverez dans les 8 albums ci-dessous quelque 1300 photos prises tout au long du parcours. Nous espérons que vos y retrouverez quelques souvenirs de votre course.

 

Retrouvez également les articles, photos et vidéo de cette épreuve sur les sites Runinlive et Gensdumorvan (voir les liens ci-dessous).

 

Runinlive

Aricle (cliquez ici)

Vidéo (cliquez ici)

 

Gensdumorvan

Aricle (cliquez ici)

Photos (cliquez ici)

 

Albums photo du 100Kil du Morvan 2010

100Kil Morvan 12 100Kil Morvan 155 100Kil Morvan 305 100Kil Morvan 463

100Kil Morvan 656 100Kil Morvan 775 100Kil Morvan 944 100Kil Morvan 1715  

 

César 1 

Encore un Grand Merci à vous tous, coureurs, bénévoles et partenaires !

Publié dans 100-km-du-morvan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> <br /> Résumé de mon 1er 100 Km le 3/07/2010.<br /> <br /> <br /> Présentation rapide : 33 ans, 2 marathons (3h35 Paris 2004 et 5h15 Dijon 2006 sans entrainement, 7 semi)<br /> <br /> <br /> Après 9 semaines d'entrainements avec 30 km / semaines à 9 Km/h (ma vitesse spécifique prévue pour les 100 bornes), quelques montées/descentes<br /> dans le Parc de Nanterre, et pas mal de flexions, il était temps de partir rejoindre Château-Chinon situé, comme par hasard à 100 km de la maison.<br /> <br /> <br /> Levé à 3h30, petit-déj light, 5 Craquinettes et 50 Cl de jus d'orange Bio.<br /> <br /> <br /> Après 1h de route me vla arrivé à Château-Chinon.<br /> <br /> <br /> À 1/2 heure du départ, tout le monde semble prêt, sauf moi, mais je me prépare vite. Pas de crème anti frottement, je prends juste soin de<br /> bien enfiler mes chaussettes et de lacer correctement mes Asics 2140...<br /> <br /> <br /> 6h : La centaine "d'athlètes" entre sur le stade de Château-Chinon...Après les mots d'accueils, le dernier briefing, et la musique locale, le<br /> départ est donné au son de la cloche à 7h03...(une vidéo de la course ici : http://www.runinlive.com/999/video.html?idVideo=167 )<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> 1 tour de stade puis petite ballade dans les Rues de Château-Chinon, très vite le peloton s'étire...Je reste tranquille à 9 km/h...<br /> <br /> <br /> Il n'y a pas beaucoup de monde autour de moi, j'ai l'impression que tout le monde est devant...<br /> <br /> <br /> Premier ravitaillement, il y a de tout (même des Chips, de la bière, saucissons, jambons, gâteaux, pruneaux, boisson énergétique, Coca...) je<br /> prends quelques petits carrés de jambon, et du coca (je goute la bière !), et on est repartis...<br /> <br /> <br /> On arrive à Glux en Glen avec pas mal de montées. Il y a un gros ravito, et le 1er, Jean-Marc Bordus me croise, il a déjà plus de 10 km<br /> d'avance...C’est incroyable !<br /> <br /> <br /> Direction le Mont Beuvray, à 821 mètres...Et la, ça monte fort...Surtout que nous en sommes déjà à 35 km de course. Même en marchant, et pas<br /> vite, ça use...<br /> <br /> <br /> En haut, ravito et photo avec César...<br /> <br /> <br /> Je redescends la pente en courant, je n’aurais pas du, ça use les cuisses, je mettrais 10 bons kilomètres pour m'en remettre...<br /> <br /> <br /> Retour à Glux en Glenne, un 1er Marathon en 5h30, mais je ne pense pas à ça, il faut arriver "frais" au 60ème...<br /> <br /> <br /> Encore de la montée jusqu'au 52ème, je passe la mi-course vers 12h30, donc en 6h30, tout roule...<br /> <br /> <br /> Ça descend de 50 à 60 km...<br /> <br /> <br /> Une crêpe à Fachin et un verre de Potion magique (marquisette exquise) et j'arrive frais au 60ème comme espéré...<br /> <br /> <br /> Je marchote jusqu'au 65 ème sous le soleil...Ensuite, alternance de marche/"trotinade" jusqu'au 70, on aperçoit Château-Chinon, et la, je me<br /> dis que la montée va surement être raide...<br /> <br /> <br /> En effet, de 73 à 75, ça grimpe, même en marchant j'entends le cœur accélérer, pas besoin de cardio fréquencemètre...D'ailleurs le mien est HS<br /> depuis le début de ma préparation. Et quelques km après le départ, en cherchant ma gourde à ma ceinture, j'ai réinitialisé mon chronomètre...Sur le coup, je me suis dis "mince"...<br /> <br /> <br /> En fait le chrono ne servait pas à grand chose, vu que nous sommes partis à 6 h du matin, je ne suis pas à 2 minutes près...<br /> <br /> <br /> Je marche donc à l'économie dans cette "ascension"...<br /> <br /> <br /> Il y a un speaker en arrivant en ville, il annonce nos noms et le temps sous les applaudissements de la foule en délire. Ça re donne le<br /> moral...<br /> <br /> <br /> J'arrive au stade ou la personne devant moi rentre, elle s'arrêtera donc au 75ème km...Son suiveur en vélo est épuisé, c'est dire<br /> la difficulté de l'épreuve...<br /> <br /> <br /> Je m'arrête au service médical pour un 1er massage ou je discute avec une personne qui vient de terminer son 75ème km.<br /> <br /> <br /> Il est temps de repartir pour les 25 derniers...<br /> <br /> <br /> Il y a une légère descente, je dois être aux environs de 6 ou 7 km/h...<br /> <br /> <br /> Il fait encore très chaud bien qu'il soit déjà aux environs de 18h.<br /> <br /> <br /> J'arrive une nouvelle fois au stand de crêpes et un verre de Potion, j'en oublie ma casquette, et après 50 mètres, je fais donc demi-tour pour<br /> la récupérer...Bon, on n'est pas à 100 m près sur ce genre d'épreuve, mais bon...<br /> <br /> <br /> Au Trinquet, je m’assois 5 minutes parler avec un bénévole qui me dis que les foins ne sont pas encore terminés. Je lui demande si les 1érs<br /> font aussi des pauses, il me répond : "Des coureurs, y en passe tout le temps ici, va donc savoir qui est le 1er !"<br /> <br /> <br /> Je repars avec un autre concurrent, on discute, il  a déjà fait 3 fois cette épreuve. Un ancien<br /> militaire. ça passe le temps, car la, on met pas loin de 8-9 minutes au kil...<br /> <br /> <br /> On recourt encore tous les 2 jusqu'au 90ème, il arrive même a me dépasser et part devant, faut dire que je pense à la dernière cote, et la je<br /> marche, j'essaye de récupérer pour avoir des forces dans la dernière montée.<br /> <br /> <br /> Cette fois, plus que 3 km, mais pas les moindres,<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Mille mercis à toutes et tous qui organisez cette course splendide, où courir est plus que lever les pieds, où l'on regarde et apprécie les paysages mais aussi les gens. L'ambiance est très<br /> sympathique et ça fait plaisir de rencontrer quelques visages de l'édition précédente! A l'an prochain!!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre